Nos missions

Depuis 2005, suite au transfert d'actifs de l'Association à la Société ASSISTANCE DU GRAND EST, ARAIRLOR n'exerce plus l'activité de prestataire de service à domicile.

Son action s'est orientée selon 4 axes distincts :

  • Le soutien social aux personnes appareillées et handicapées.
  • L'aide à la recherche concernant toutes les pathologies nécessitant un appareillage à domicile.
  • La formation continue.
  • L'éducation thérapeutique du patient et plus précisément du patient BPCO.

ACTION SOCIALE

L'association ARAIRLOR contribue au maintien à domicile de patients malades chroniques nécessitant un appareillage. Dans ce cadre, l'Association met à disposition une Assistante Sociale, dont la mission est de prendre en charge les problèmes sociaux pouvant empêcher ou rendre difficile l'utilisation régulière de leur appareillage médical.

Son rôle est d'accompagner, informer, conseiller et proposer les dispositifs les mieux adaptés à la situation et aux besoins du patient. Aussi, l'Association dispose d'une commission sociale ayant pour vocation les aides financières ponctuelles toujours en lien avec la bonne exécution du traitement instrumental. 

L'Assistante Sociale intervient soit, suite au signalement en provenance d'AGEVIE, soit en sollicitation directe du patient, de sa famille ou des personnes qui l'accompagnent.

L'Association soutient également les associations de patients.

De façon ponctuelle, ARAIRLOR peut être amenée à répondre à des sollicitations diverses qui sont à l'appréciation du Conseil d'Administration de l'Association.

Le budget d'ARAIRLOR pour le soutien social s'élève à plus de 50 000 € par an.

LE SOUTIEN AUX ETUDES SCIENTIFIQUES ET A LA RECHERCHE

Ce soutien se traduit par plusieurs manières :

  • Financement annuel de bourses de recherche  d'une valeur de 15 000 € chacune, destinées à des équipes travaillant en Lorraine, permettant de compléter les ressources nécessaires pour engager une étude. Le choix des bénéficiaires est effectué par un Conseil Scientifique.
  • Subvention directe à des organismes de recherche sur demande. Dans ce cadre, ARAIRLOR finance des équipes de recherche, qui par cet intermédiaire peuvent rémunérer du personnel.
  • ARAIRLOR contribue également financièrement aux actions de recherche menées par la Fédération ANTADIR.

FORMATION CONTINUE

L'association ARAIRLOR dans son objet a également pour but de former le personnel médical et para médical aux schémas thérapeutiques mis en place à domicile. Dans ce cadre et en fonction des décisions du Conseil d'Administration, elle est amenée à organiser des réunions de formation, destinées à un large public de médecins et de para médicaux.

L'Association peut également aider financièrement le personnel médical et para-médical concernant la prise en charge des frais de formation continue.

EDUCATION THERAPEUTIQUE

ARAIRLOR a également été autorisée par l'Agence Régionale de Santé de Lorraine en 2010 et en 2015, à mettre en place un programme d'éducation thérapeutique destiné aux patients BPCO coordonné par un médecin. L'équipe d'éducation thérapeutique est composée d'infirmières formées à l'éducation thérapeutique, d'une kinésithérapeute et occasionnellement de diététiciennes. L'intervention auprès de la personne malade, se fait généralement à son domicile, sous forme d'une dizaine de séances individuelles d'éducation thérapeutique.

L'Association a également mis en place des ateliers collectifs destinés aux patients insuffisants respiratoires, il s'agit de faire réfléchir un groupe sur un thème précis. Plusieurs ateliers ont lieu sur Metz et ARAIRLOR souhaite mettre en place des ateliers à NANCY.

ARAIRLOR  peut également intervenir dans les centres hospitaliers où l'Association participe régulièrement à des journées de prévention et/ou de formations.

Un bilan annuel est effectué et adressé à l'ARS Lorraine.

Lien vers le site de l'Association ARAIRLOR :

___________________________________________________________________________________

Le Comité Des Maladies Respiratoires de Côte d’Or (CDMR21), fondé sous l’égide du Comité National contre les Maladies Respiratoires (CNMR) et lui  même adhérent à La Fondation Du Souffle, association reconnue d’utilité publique fondée en 1916, s’appuie sur son l’expérience et ses acquis à travers des actions déterminantes qui ont été menées dans le recul de la tuberculose, dans les campagnes en faveur de la santé respiratoire et la lutte contre le tabagisme, notamment par un soutien à la recherche en pneumologie clinique et épidémiologique.

En rassemblant les acteurs impliqués dans la lutte contre les maladies respiratoires, nos missions principales sont orientées sur trois grands axes :

  • la prévention et l’information du grand public
  • la participation à des projets de recherche en santé respiratoire
  • la lutte contre le tabagisme à travers le Réseau Prévention Tabac de Côte d’Or (RPT21)

Des interventions régulières et concrètes sont menées pour répondre à ces missions :

  • La participation à des opérations de sensibilisation, en particulier aux journées mondiale sans Tabac, journées mondiales BPCO, et journées du sommeil.
  • La promotion contre le tabagisme et l’accompagnement des fumeurs par la mise en place en œuvre d’une consultation d’aide au sevrage tabagique et par des actions de formation destinées aux professionnels de santé, visant à améliorer leurs compétences en matière de prévention et de prise en charge des fumeurs.
  • L’implication de nos membres dans les instances médicales régionales et auprès des associations de patients dont les actions se rapprochent étroitement de nos propres objectifs.

Lien vers le site du CDMR21 :